Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

regrets

1/2
La plupart des gens pensent que « gagner »  sa vie est un problème, qu’ils n’auront jamais assez d’argent. Ils angoissent.
Cette crainte crée le fait. Et ils manquent toujours d’argent*. Parfois cruellement.
Auraient-ils pensé le contraire, croyez-vous que l’argent aurait pas été un problème dans leur vie? Ils n’auraient été ni riches ni pauvres et auraient occupé plus avantageusement leur existence. Enfin, ils n’auraient jamais été démunis de « choses » bien plus importantes que cet argent: jamais démunis de sagesses existentielle et écologique, jamais démunis de bienveillance et d’amour, jamais démunis de compassion, de solidarité et du bonheur de partager,  jamais démunis non plus de temps pour réfléchir et devenir moins ignorants de qui ils sont en Réalité




*: Ce qui crée et arrange parfaitement la société de consommation, voulue d’abord par ceux qui tirent les ficelles de cette frénésie de consommation et subie par ses innombrables victimes, souvent à leur insu.
P.S.: Le billet du 4 juillet 2007 parlait de discernement.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Françoise A-M 08/07/2008 14:48

Quand l'ETRE semble fugace (perception inquiétante du temps qui passe) il est rassurant de se polariser sur l'AVOIR.... Et c'est le cas pour la "plupart des gens".

Marc 08/07/2008 16:34


La politique de l'autruche, non?


Leloire Marie-Claude 04/07/2008 21:41

Nous vivons malheureusement dans une société ou tout se paie, y compris l'eau que l'on boit ... et même si personnellement j'ai choisi de ne pas gagner ma vie pour la vivre, j'ai la chance d'avoir un mari qui trime pour gagner des sous ...

Marc 08/07/2008 16:06


Choix judicieux, grande chance!


catherine 04/07/2008 21:26

Oui pas mal de gens perdent leur âme à force de gagner leur vie...Mais que cela ne t'empèche pas de gagner un bon week end!

Marc 08/07/2008 16:01


Oh, tu sais, moi...
Merci pour tes souhaits. (Et je suis sûr que tu avais mérité le tien.)


Lilou 04/07/2008 18:17

Ce à quoi je m'attache devient ma réalité ..aussi longtemps que je le tiens.Je crois de plus en plus que s'attacher  aux problèmes c'est se donner les moyens de les vivre ..comme si , inconsciement on se donnait l'odre d'agir en accord avec cela . Le plus délicat reste il me semble de cerner cet attachement souvent lié à de  multiples croyances, peurs , individuelles et collectives .

Marc 08/07/2008 15:59


Cerner cet attachement a un nom: méditer. Non?


marc 04/07/2008 12:06

"la plupart des gens" , ça n'existe pas, c'est une perception erronnée ."pensent que", quand ça? Combien de temps dure une pensée , pense t on la même chose toute sa vie?il y a un relent élitiste dans de tels propos ,qu'une prétendue humilité ne peut excuser.il y a là surtout un manque d'amour pour nos congénères...désolé pour la rudesse de mes propos.

Marc 04/07/2008 15:45


Regardez autour de vous pour voir comment vivent la plupart des gens: c'est là le reflet exact de ce qu'ils pensent.
Ce billet (sa première partie, pour tout dire; la seconde est pour demain) semble vous avoir blessé. Désolé.
Quant à sa justesse, constater n'étant ni se mettre sur un piédestal ni haïr que je sache, ce que vous dites ne me semble pas vraiment de nature à la remettre en cause. Mais peut-être avez-vous
d'autres arguments?