Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

laisser-faire

2/2
Et plus nous pratiquons cette méditation où rien n’est forcé, plus nous nous défaisons de ces pensées refoulées qu’autrement nous accumulerions, plus aussi nous arrivons rapidement à la prise de conscience naturelle et extatique de « je suis respiré ».
Mais tout cela est presque trop subtil pour être dit. En effet, dire alors que nous avons de bonnes raisons (quatre d’entre elles sont exposées en tout ici et le 27/06) de pratiquer une assise où nous ne nous imposons rien, une assise où les idées de recette, d’efficacité et de bénéfice sont absentes, dire cela, c’est retomber dans le piège que nous voulons éviter. Pour contourner ce paradoxe, y a-t-il un autre chemin que le silence?




P.S.: Intitulé logique, le billet du 28 juin 2007 évoquait la pire question à se poser, peut-être.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
S
<br /> <br /> aH oui, comme s'épanouit seule, la "rose qui est sans pourquoi"<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> deux ans jour pour jour après votre billet, je constate que cela se justifie, puisque ce matin, j'ai stoppé net le mouvement d'action dans lequel j'étais , m'asseyant seulement, un bon petit<br /> quart d'heure, percevant ainsi toutes les énergies qui s'étaient dissimulées sous l'effet de l'action.... Je n'ai donc "rien fait".., puis me suis laissé glisser dans le flux du jour jusqu'à ce<br /> 15h24, temps pseudo-réel.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Sitting quietly<br /> <br /> <br /> Doing nothing<br /> <br /> <br /> Spring comes, and the grass grows by itself.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
C
pas de fulgurance depuis samediserait-ce déjà le silence?j'espère que non, car j'aime entendre ta voix, elle aère mes pensées, leur apporte la lègère sérénité qui manque parfois à mon quotidienla réflexion aussibaci
Répondre
M
<br /> Un simple problème technique, Céleste. Merci de me dire que je (mes textes, mais enfin...) compte pour toi*. (Comme disait Rajneesh, "one of the greatest human<br /> need is to be needed".)<br /> <br /> *: C'est réciproque.<br /> <br /> <br />
L
" ? "
Répondre
M
<br /> " "<br /> <br /> <br />