Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

circonspection

Méditer.
Et comprendre que toute opinion est provisoire, et donc que toute conclusion est superflue.
Peut-être.




P.S.: Le billet du 24 juin 2007 parlait d’élévation, de montagnes et de musique. Comme aujourd’hui, les vacances étaient dans l’air.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Leloire Marie-Claude 24/06/2008 23:23

c'est "sûrement" que rien n'est établi ad vitam .

Marc 25/06/2008 15:32


Sûrement, ou sûrement pas sûrement? Pas sûr, enfin je crois...;-)
Merci pour cette sorte de koan, Marie-Claude.


marc 24/06/2008 14:04

ouf! j'attendais le "peut-être".

Marc 25/06/2008 15:28


Il est à cette fulgurance ce que la guillotine est à un discours de Robespierre.
Peut-être.


catherine 24/06/2008 13:08

La fulgurance du jour me va comme un gant.Mes opinions sont toujours provisoires car je me donne généreusement le droit de me tromper et de changer d'avis et j'accorde ce droit à tout le monde. Je constate seulement que certaines de mes opinions perdurent plus que d'autres...Bise et bonne journée, Marc

Marc 25/06/2008 15:26


Ce sont ces opinions-là dont il faudrait le plus se méfier. Peut-être.
Bises, Catherine.


céleste 24/06/2008 12:17

le monde souffre d'un excès de certitudes

Marc 25/06/2008 15:24


Peut-être.


Marie-Eve 24/06/2008 08:50

Yesss, chaque jour, chaque heure, chaque minute est une nouvelle aventure

Marc 25/06/2008 15:19


La vie, quoi.