Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

habitude

En Inde, ma première question aux hommes saints est toujours la même: puisque le monde est illusion, ce que nous savons tous, pourquoi cette illusion a-t-elle le goût de la souffrance?
Quand la réponse est péremptoire et qu’est cité un texte sacré « faisant autorité », je me retire vite. « À ce dont un esprit se satisfait on mesure la grandeur de sa perte », disait Hegel. Les sages sont ailleurs; les perroquets m’intéressent, bien sûr, mais dans la jungle seulement.
Ces références apprises par cœur dispensent de réfléchir. Mieux vaut, je pense, s’avouer son ignorance et répondre que l’on ne sait pas mais qu’on cherche. Alors seulement, quelque miracle…
C’est que la réponse à la question précitée ne peut sans doute être donnée. Et que sa démesure ne peut être introduite que par le captivant silence que l’on partage, en conclusion de chaque hypothèse avancée.




P.S.: Le billet du 22 juin 2007 portait comme titre: affinement. Celui d’aujourd’hui est particulièrement en phase avec lui.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
O
mais elle n'a pas toujours de ma spuffrance... elle peut être bonheur, amour, don, ...
Répondre
M
<br /> Que veux-tu dire?<br /> <br /> <br />
L
Cette question m'intrigue ..elle me dit :" le monde est illusion , ce que nous croyons savoir ,comment cette illusion a t elle le goût de la souffrance pour chacun de nous."La réponse devient alors individuelle, unique , changeante à chaque instant pour finir en  silence dans " ce qu'il reste " .Un grand merci Marc pour ce que tes mots font naître en moi..non  des réponses mais un questionnement, un ébranlement ..savoureux que je me dois de tenter de mettre en mots ici.
Répondre
M
<br /> Pas de quoi, chère Lilou.<br /> <br /> <br />
.
Pourquoi au contraire ne serait-il pas libérant ce silence?
Répondre
M
<br /> Excellente remarque. Mais en feuilletant le dictionnaire, je trouve comme synonymes à captivant: passionnant, prenant, ensorcelant, envoûtant, fascinant. Ce que je voulais dire aussi. Captiver<br /> n’est pas rendre captif.<br /> Mais je vous donne le point. Dans un texte court aucun terme ne doit prêter à confusion. Surtout quand il s'agit de souligner le caractère libérateur de la désaffection de la pensée.<br /> <br /> <br />