Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

transposition

La photographie la plus vraie est celle du photographe aux prises avec son appareil*.
L’instant le plus authentique est celui du méditant aux prises avec son silence.




*: La photographie d’Alexandre Dubcek intensément concentré sur son appareil photo le premier mai 1968, que le Monde2 du 7 juin dernier nous a offerte, m’a hypnotisé quelques minutes. Je me suis ensuite amusé à lui trouver un équivalent dans le monde du silence.
P.S.1: Le billet du 10 juin 2007 parlait d’une bonne résolution.
P.S.2: Vos commentaires des cinq derniers jours ont été malencontreusement détruits. Veuillez m'en excuser.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

juliette 11/06/2008 14:30

J e te lis régulièrement... ce que tu écrit est si souvent évident que je ne dis rien.Mais là ! cela me plaît beaucoup."ëtre au prise avec son silence" moi qui sait si mal méditer, je trouve l'expression très juste

Marc 13/06/2008 11:45


Je te sais là, Juliette. Nous nous comprenons. Que c'est beau!


soisic 10/06/2008 18:28

j'aime bien cette citation d'Henri Cartier Bresson "photographier c'est mettre sur la même ligne de mire,la tête,l'oeil et le coeur "

Marc 13/06/2008 11:32


Celui qu'on a tous imité. Il travaillait au Leica. Sur la photo dont je parle, Dubcek a un Exakta.