Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

leçon

De l’extase et de la soif étanchée.
Lorsque nous sommes désœuvrés, nous avons tendance à croire que le plaisir se trouve dans le divertissement du rêve. Or, la pratique de la méditation nous apprend que l’extase est dans la conscience totale de l’instant (ce qu’on appelle la présence), à l’exclusion de toute projection dans un ailleurs géographique (là-bas) ou temporel (avant, après). Comme l’assoiffé la vit dans sa première gorgée d’eau, arrivé à la source.




P.S.: Le billet du 9 juin 2007 s’intitulait: cogitation. A juste titre, il avait provoqué de nombreuses réactions. Nous en sommes loin aujourd’hui. Lassitude?
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
C
"la conscience totale de l'instant"je l'ai déjà vécue, quelques fois et j'en ai un souvenir indélébile, c'est à dire que je peux revivre ces rares instants, en sentir à la fois les parfums, les sensations, particulièrement celle d'avoir pensé que ce moment était unique, précieux, même si je ne savais pas pourquoi (ce qui d'ailleurs n'avait pas d'importance)
Répondre
M
<br /> Quel bonheur, Céleste, quel bonheur!<br /> <br /> <br />
M
Comme il est difficile ce chemin....c'est un vrai travail!
Répondre
M
<br /> Peut-être moins un travail qu'une occupation. "En marchant je crée le chemin", disait Rajneesh.<br /> <br /> <br />