Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

orgasme

Dans la rubrique « actualité » - trop peu fournie et pour cause en ces temps agités - de ce blog sur la méditation


, une scène printanière vue hier:





 





qui, curieusement, m’a rappelé Schopenhauer:
« La nature ne peut atteindre son but qu’en faisant naître chez l’individu une certaine illusion, à la faveur de laquelle il regarde comme un avantage personnel ce qui en réalité n’en est un que pour l’espèce, si bien que c’est pour l’espèce qu’il travaille quand il s’imagine travailler pour lui-même. »
(Cette phrase est extraite du Monde comme volonté et comme représentation.)

Mais il y eut ensuite un bémol:


 Qu'en aurait pensé Schopenhauer, à votre avis?




P.S.: Le billet du 25 avril 2007 entamait, lui, une série de quatre propositions sur l’ extase.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Aditi 29/04/2008 07:52

Très marrant, d'autant plus que vendredi, j'ai vu exactement la même scène sur un toit mais les pigeons étaient noir, gris avec de beaux reflets dans leur plume... mais quand monsieur a eu terminé, il est parti un peu plus loin... fier peut-être du "devoir accompli" qui donnera naissance à de jolis petits pigeons...AmitiésAditi

Marc 29/04/2008 08:00


Merci, Aditi. Bonne journée.


Claude 25/04/2008 19:26

Bonjour Marc,Tu me manquais alors je suis venue prendre le thé et répondre à la question.Schopenhauer aurait dit que la clef de l'énigme du monde est la volonté du vouloir vivre et que ce vouloir vivre est tragique et que le désir est douloureux et insatiable.Je ne sais pas si tu connais Ithaques, la sagesse doit d'abord se former à tous les ports, je t'invite chez moi dans le désir de vivre et de surpasser le tragique. Je t'embrasse MarcJe reviens rapidement

Marc 28/04/2008 21:27


Chère Claude! Cela faisait si longtemps! Quel plaisir! Je vois que tu vas bien. Quelle joie!


Sylvie 25/04/2008 16:59

Le silence est révélateur, c'est je que je pense!

Marc 28/04/2008 21:24


Merci, Sylvie.


Leloire Marie-Claude 25/04/2008 15:31

pas important ce que Schopenhauer a pu penser, j'aime la beauté de cette branche où deux êtres apprennent à s'aimer ...

Marc 28/04/2008 21:23


Il s'agit d'une branche de pêcher, Marie-Claude. Excellente confiture!