Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

tragédies

2/2
… non seulement il nous empêcherait de souffrir de la douleur du monde [, cet ego], mais bien souvent il s'en réjouit: « Tant mieux, c'est lui, ce n'est pas moi... » Et là, ce serait bien plus regrettable encore: car à se réjouir de la douleur de l'autre, nous la générerions inconsciemment. Un dernier pas, et nous la provoquerions sciemment. Et sa douleur étant la nôtre, c'est l'humanité toute entière qui souffrirait d’une souffrance évitable*.
Autre façon de voir la chose: nous nous réjouissons de la souffrance de l’autre, et lui se réjouit de la nôtre**; et tout le monde se réjouit de la souffrance de celui qui n'est pas soi; et le monde se maudit lui-même; et n'arrive que ce qui doit ainsi arriver, car la pensée est très puissante, surtout focalisée avec une telle intensité et utilisée à cette échelle.
Le choix qui nous est donné serait donc apparemment simple: souffrir ou transcender l'ego souffrant et générateur de souffrance.




*: À cela s’ajoute une autre souffrance, inévitable celle-là, que constitue le fait même de vivre et d’être sujet à la déchéance physique progressive, bref d’être mortel.
**: Le contraire est mudita, un des quatre sentiments exempts de limites selon le bouddhisme. C’est l’opposé actif de la jalousie. On pourrait le traduire par: réjouissance du succès de l'autre.
P.S.: Le billet du 23 avril 2007 parlait, lui, de dessillement.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
S
La guérisson de l'autre est ma seule et unique réjouissance, la joie sans fin...
Répondre
M
<br /> Je t'aime pour cela, Sylvie.<br /> <br /> <br />
L
ceux-là qui se réjouissent de la souffrance des autres sont bannis de mon monde, loin de moi l'idée même de me réjouir de leurs malheurs,Ils me laissent complètement INDIFFERENTE ! 
Répondre
M
<br /> Ils sont nombreux pourtant, Marie-Claude.<br /> <br /> <br />
D
Bonjour marc,J'aime beaucoup cet article. Comme tu peux le voir (?) je n'écrit plus pour mon blog.je suis webmaster du blog www.blog-rimay.net.Avec l'aide du Sangha Rimay et de Lama Denys, nous proposons sur ce blog des enseignements, transcript des enseignements de  Lama Denys (mon maitre racine), disciple de Kalou Rinpoché.Nous commençons avec les maximes Lodjong.Nous espérons pouvoir partager par ce blog, les plus importants des enseignements du grand Véhicule, le mahayana, pour le bien de tous les vivants.Nous vous demandons de nous aidez a faire connaître ses enseignements.Dans les enseignement Lodjong, il est fait mention de cette souffrance, qui, au plus subtile est la souffrance du simple fait d'exister...Que tout soit propice.Djangsem.
Répondre
M
<br /> Que tu sois heureux, Djangsem. Ta route est belle.<br /> <br /> <br />
L
Les enseignements du Bouddha donnent tout un tas de souffrances différentes (dans le Lam Rim si je me rappelle) dont la souffrance de la souffrance etc...En fait oui je pense que l'ego nous protège de l'extérieur, il se construit même comme cela, quitte à paraître "pathologique" mais c'est la SOLUTION qu'il a trouvée.Il me semble que lorsque l'ego a commencé à trouver une certaine tranquillité, alors il peut s'ouvrir aux autres.Cette tranquillité ne veut pas dire quela personne est tranquille sur un transat, elle peut (évidemment) toujours souffrir, mais l'amour, l'ouverture a fait chez un  pas un petit peu plus grand que la peur et la fermeture, et là elle peut s'ouvrir d'une manière empathique aux souffrances des autreslà commence le chemin peut être ? (s'ily a un commencement, s'il ya une fin ???)et ce chemin est il me semble aussi parfois fit d'allers et retours ;-)chaleureusement
Répondre
M
<br /> Toujours instructifs tes commentaires, Lung Ta.<br /> Mes amitiés.<br /> <br /> <br />