Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

rapprochement

Dans le monde exagérément intellectualisé où nous vivons, l'expérience est reléguée aux oubliettes. Il y a pourtant une différence de niveau de conscientisation du monde entre celui de la soi-disant connaissance et celui de l'expérience.
Pour certains privilégiés qui parcourent longuement et lentement la planète, cette différence est évidente. Et ils voient combien elle ne l'est pas pour ceux qui disent vivre une « aventure intellectuelle ».
Quand les aventuriers du bitume observent ceux de l'intellect avec qui il leur arrive de faire un bout de route du monde, ils se rendent compte combien l'approche de leurs compagnons d’un temps est maladroite. C’est que, plutôt que de se laisser séduire par les imprévus de l'existence nomade, ces derniers n’ont de cesse de faire coïncider le pays qu'ils visitent avec celui qu'ils avaient construit dans leur esprit dès avant le départ.

C’est un peu la même dissemblance que l’on observe entre les méditants chevronnés et ceux qui veulent s’asseoir pour atteindre au plus vite les buts qu’ils se sont fixés.




P.S.: Méditer est essentiellement un déconditionnement de l’habitude d’acquérir: c’était la conclusion du billet du 13 avril 2007 qui parlait d’une certaine aisance. Vous le retrouverez instantanément en cliquant ici.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Lilou 14/04/2008 09:12

Pour que mon pas s'accorde au cheminNe doit il pas quitter l'idée du cheminDe ce qu'il doit être, d'où il va , d'où il vient ..

Marc 18/04/2008 09:59


Le chemin se créerait en marchant. Le mieux, je pense.


céleste 13/04/2008 16:10

"faire coïncider le pays qu'ils visitent avec avec celui qu'ils avaient construit dans leur esprit avant  le départ" ou l'attitude du touriste qui cherche quelque chose de précis (dépaysement, exotisme, culture etc) et qui obsédé par sa recherche prête peu d'attention aux autochtones, voyage en taxi AC et dort dans des hôtels pour touristes.si je comprends bien: ne pas méditer dans le but de ...en gros la méditation n'est pas un outil mais...une évidence?

Marc 14/04/2008 14:10


Des touristes, on en voit de plus en plus qui ne vivent plus leur voyage, mais qui regardent le soir même déjà (grâce au wifi qui se trouve maintenant partout) les photos qu'ils ont prises un peu
plus tôt. L'écran s'impose partout entre le réel et les esprits.
La méditation, un outil? Bien moins et bien plus que cela.


Leloire Marie-Claude 12/04/2008 23:25

ces deux façons de voir le monde pour le comprendre participent d'une seule recherche, la recherche de soi ...

Marc 14/04/2008 14:03


Voyager et méditer, oui. Mais pas n'importe comment.


genfi 12/04/2008 16:04

Faire l'expérience de l'intellect, plutôt que d'intellectualiser l'expérience.Bien à toi. 

Marc 14/04/2008 14:02


Si tu veux.