Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

aube

Lorsque nous sommes témoins d’un lever de soleil en montagne, nous nous rendons compte combien l’admiration muette est un état d'esprit bien difficile à maintenir. C’est que pour y parvenir il faut ne strictement rien vouloir; il faut avoir appris comment venir à bout de tout effort, avoir effleuré l'extase du non-effort.
Alors, il y a ce silence tant recherché et qui ne se déguste que lorsque toute recherche a cessé.




P.S.: Je viens de l’apprendre, il ne pourra y avoir de nouvelle fulgurance pendant quelques jours. En manque, peut-être pourriez-vous alors reconsidérer avec attention cette ancienne production, toujours actuelle. Vos commentaires quant à eux, seront visibles au plus tard à mon retour.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
Réponse à Marc : je ne sais pas.
Répondre
M
La meilleure.
M
"admiration muette" : à maintenir ? pourquoi faudrait-il le tenter, en arrêtant l'esprit ? Et l'arrêter, comment faire, en effet.Je crois que c'est la dernière chose à faire. Arrêter l'esprit ? Autant vouloir retenir le vent entre ses doigts, et pourquoi retenir quelque chose qui, à peine né, est déjà chose passée, comme morte - sinon dans le souvenir, que l'on peut, lui, rappeler. Il me semble.
Répondre
M
<br /> On ne peut retenir le vent, tu as raison. Mais l'esprit, ne peut-il s'arrêter?<br /> <br /> <br />
S
Contemplation pleine et entière...difficile d'écrire un billet mieux que ça...
Répondre
M
Je suppose que je dois prendre pour cela pour un compliment. Je t'en remercie.
D
Pas facile et pourtant si simple...ici maintenant, et rien d'autre...
Répondre
M
<br /> Paradoxal comme...<br /> <br /> <br />
M
Je me sens tellement et de plus en plus dans ce qui est dit...A bientôt!
Répondre
M
Merci, Marie.