Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

inoffensivité

Quand nous méditons, nous ne faisons rien de mal*.
C’est déjà beaucoup. Notre ego, ce solliciteur invétéré, se tient coi. Nous sommes en paix. En fait, nous ne pouvons sans doute rien faire de mieux. C’est la plus belle prière. (Nous prions quand nous ne savons pas que nous prions. Prier pour d'autres, par contre, c’est implorer pour nous-mêmes un Dieu dont nous croyons qu’il est dupe de notre flatterie.)




*: Vivre, c’est vivre aux dépens des autres. En effet, être sur terre exige de nous un instinct de survie qui est rarement inoffensif: si nous étions totalement bons nous ne pourrions pas survivre. Les moments où nous sommes silencieux sont ceux où nous ne combattons pas. Méditer dès lors, c’est être le plus inoffensif possible.
P.S.: Le billet du premier mars 2007 évoquait notre seul véritable trésor.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Mifa 07/03/2008 00:52

Merci pour ton invitation à divaguer chez toi, elle me fait plaisir. Mais si je divague tous les jours,  ce n'est pas forcément intelligible tous les jours.  Moi-mêm, je ne comprends pas toujours ce que je me raconte,  c'est dire...  A  bientôt !

Mifa 05/03/2008 00:26

Il me semble n'être pas d'accord sur "si nous étions totalement bons, nous ne pourrions pas survivre". Je crois que c'est nier la qualité des grands êtres qui ont vécu, qui vivent et qui vivront. Etre totalement bon, c'est, à mon avis, exactement que que cela dit, et cela implique un rapport à l'autre et à soi-même qui n'est pas forcément aréactif. Mais aréactif et inoffensif n'ont pas le même sens. Néologisme (?) anégatif serait peut-être plus juste, et il n'écarte ni n'oblige la réaction (?) qu'implique la relation de soi à soi-même, de soi à autrui.Sans doute faut-il laisser tomber cette question. Parfois c'est la question qui crée le problème. D'où, sans doute, comme une divagation, dont je viens de me rendre responsable !

Marc 06/03/2008 15:53

Je pensais simplement au fait que vivre ne peut se faire sans un minimum au moins de dommages pour l'environnement. Les Jaïns l'ont bien compris, eux qui balayent le chemin devant eux de peur de tuer des insectes, ces êtres ayant le même droit de vivre qu'eux...D'autre part, tu as raison, aréactif et inoffensif ne sont pas la même chose. Je pensais que neutralité était le substantif se rapprochant le plus de ce que nous cherchons...Enfin, j'apprécie beaucoup ta divagation. Tu peux venir divaguer ici tous les jours...

Leloire Marie-Claude 01/03/2008 17:06

la vie se partage, je te donne, tu me donnes  sans profit, se faire du bien, partager les peines, offrir et recevoir dans le seul souci d'aimer ... voilà mon credo sans foi, ma loi  ...

Marc 03/03/2008 15:44

Le rapport m'échappe.

lilou 01/03/2008 10:13

Seul le mot "innocuité "me vient à l'esprit ..mais je le trouve encore limité pour exprimer " être totalement bon".

Marc 03/03/2008 15:44

Ne rien faire de mal me semble plus neutre que "être totalement bon". Et l'inoffensivité n'est pas non plus l'innocuité.

.... 01/03/2008 09:02

Bienveillance

Marc 03/03/2008 15:28

http://fautedemieux.over-blog.com/article-10582001.html http://fautedemieux.over-blog.com/article-3733457.html http://fautedemieux.over-blog.com/article-11108315.html Comme ici, alors?