Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

justesse

En recueillant la sève de bouleau sous un ciel de plus en plus menaçant, je me parlais à moi-même.
J’étais en compagnie. J’étais à la fois le maître et le disciple. Nous nous apprêtions à rentrer. Le disciple posa au maître une question intellectuelle, intéressante par ailleurs, à laquelle le maître, pressant le pas, répondit:
- En hiver, les bois ne protègent pas de la pluie.
Je ne pouvais imaginer réponse plus adéquate et exacte à la question imposée.




P.S.: Le billet du 29 février 2007 n’existe pas et pour cause. A sa place, pourquoi alors ne pas prendre connaissance des premiers billets de ce blog? C’était il y a… bien longtemps.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
L
pressons le pas, l'orage menace !
Répondre
L
Et la nature nous enseigne ..à naître de nous même .
Répondre