Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

persévérance

Tout bien considéré, la seule constante en matière de méditation, c’est peut-être que c’est toujours un processus de déconditionnement.
Mais pour le reste, semble-t-il, tout change. On ne se déconditionne pas des mêmes positions, on ne se déconditionne pas de la même façon, au début et après de longues années de pratique…





P.S.: Le billet du 31 décembre 2006 s’intitulait ajournements. Pour le (re)lire, cliquez sur ce mot.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Leloire Marie-Claude 01/01/2008 12:06

là, je suis entièrement d'accord avec ta pensée, un déconditionnement par rapport "au révélé" pour aboutir à une connaissance de soi plus approfondie qui automatiquement nous pousse à agir en fonction de soi ! génial ...

Marc 02/01/2008 11:09

Un déconditionnement par rappport "à l'acquis", à tout acquis, pour en arriver à la conclusion  de l'illusion ultime de tout, même du "je" qui sculpte et façonne le monde, qui médite... Que reste-t-il alors, si ce n'est ce silence dont rien ne saurait être dit?