Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

reconsidération

Vu sous l’angle du méditant, l’infirme ce serait  moins celui qui n’a pas de jambes que celui qui n’a pas le temps.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
L
j'adore!
Répondre
M
Merci.
L
Celle là je la  garde en mémoire, beau cadeauMERCIGandhi disait :« Vous les occidentaux, vous avez l’heure mais vous n’avez jamais le temps »
Répondre
M
Voici sans doute pourquoi:“There is a paradox hidden at the root of our fast-paced lifestyle: the more time we try to save by hurrying, the less time we seem to have. In South India where I grew up, nobody tried to save time, yet we always had lots of it.”(Eknath Easwaram)
J
Oui, il y a des infirmes du coeur
Répondre
M
[...], des hommes pressés: http://fr.youtube.com/watch?v=J8Z549GKkeM
C
avoir le temps, prendre le temps au lieu de se laisser dévorer par lui...le seul véritable luxe dans le monde occidental d'aujourd'hui...ailleurs, en Inde, c'est autre chose, le temps est perçu différemment
Répondre
M
En Afrique aussi, où le sage, rieur, dit: "Dans un monde qui s'agite, celui qui reste calme est le fou."