Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

résurgence

Quand les hommes, par leurs prouesses techniques, permettront à leur conscience d’observer la naissance de l’univers - par un observatoire sur orbite terrestre suffisamment puissant pour capter des images ou des signaux lumineux venant de l’aube du temps - alors ils verront peut-être qu’il n’y a (et forcément pas: avait) rien; et par conséquent que tout nouveau-né n’existe pas non plus, qu’il n’est qu’illusion.
Et ainsi, dès cet instant aussi décisif qu’inexistant, la conscience aussi s’évanouira et il n’y aura plus rien; mieux: il n’y aura jamais rien eu.
Les hindous savaient apparemment cela il y a longtemps déjà, ils parlaient de maya, l’illusion fondamentale, et les bouddhistes du Mahayana aussi: sunyata, la vacuité, est le concept central de leur philosophie.
Si tout cela est vrai, le monde de demain n’aura rien inventé. En cherchant à observer la mise au monde du monde, il aura seulement œuvré sans le savoir à sa propre annihilation, à sa propre délivrance*.





*: Délivrance est aussi synonyme de naissance. Naissance à quoi ? Les hindous ont aussi une réponse: à Brahman, l’Inconcevable, Celui qui est, le Réel, la Réalité Ultime…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Bruno 20/07/2007 09:55

Marc,On peut inverser les paroles de Leibniz ( « Pourquoi y-a t-il quelque chose plutôt que rien ») en se demandant « Pourquoi n’y a t-il rien plutôt que quelque ...Amitiés

Marc 20/07/2007 10:51

Excellente suggestion, Bruno. Et je pense aussi à Léo Ferré qui pensait lui qu'il n'y a plus rien (le désordre étant l'ordre moins le pouvoir).Amicalement.

orchis-mauve 19/07/2007 17:35

quel beau texte, émouvant, si profondément vrai (me semble-t-il)Amitiés

Marc 20/07/2007 10:45

Merci, Orchis-Mauve.Amicalement.

lancelot-de-retour 19/07/2007 16:54

Dans le Therevada aussi. En effet, dans la pratique de Vipassana les moines nous enseignent à voir, à travers le non-ego des 6 portes sensorielles (les 5 sens + l'esprit) qu'il n'y a aucun Ego en nous. Tout se résume donc par les 3 mots clés: Anitta, Dukkha et Anica (impermanence, non-soi et souffrance).

Marc 20/07/2007 10:45

Anitta en pâli, anityam en sanskrit: tout s'explique aussi par ce concept incroyablement fécond de "non-soi", cher Lancelot. Ici je l'extrapolais (en bon non-dualiste en quelque sorte) à la totalité du "manifesté". Attention toutefois (peut-être) à ne pas confondre paradoxe et incongruité comme dans une certaine acceptation (possible mais non plausible) de l'expression "voir à travers le non-ego"! Qui voit si toute est de l'ordre du "non-soi"?Amitiés.

djaipi 19/07/2007 15:46

Bonjour Marc, oui bien d’accord avec toi, même si nous pouvons voir une image de la première lumière de l’Univers, tout ça n’en demeure pas moins le Spectacle, la représentation, la maya, et c’est pour ça que ton insistance sur l’importance de la méditation est une persévérance utile (c’est un moindre mot). Amicalement

Marc 20/07/2007 10:34

Bonjour Djaipi. Tout cela est question de niveau de conscience. Je pense que la méditation est importante en effet (faute de mieux), mais à mieux y réfléchir je trouve que la persévérance que l'on y mettrait est ce qui la salit et que lui trouver une utilité quelconque irait à l'encontre du non-but non-recherché. Paradoxal. Compliqué. Insaisissable. (Et si tu n'as rien compris à ceci, tant mieux ;-) vraiment.)Amitiés.