Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

suggestion

Peut-être faudrait-il moins se torturer pour savoir comment vivre dans le monde des hommes que pour savoir comment vivre dans le monde tout court.
La vie est si brève. Pourquoi la perdre à vouloir s’intégrer dans la société humaine, alors qu’il y a peut-être bien plus urgent à faire: comprendre pourquoi nous sommes en ce monde ou, tout au moins, vivre avec cette question* et avec le silence aussi.




*: Et quelques autres du même tonneau, cela va de soi.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Maxime 22/06/2007 19:05

A vouloir à tout prix s'intégrer dans la société humaine l'on risque fort... de se désintégrer soi-même.-------Bonjour *Marc.

Marc 22/06/2007 20:53

Vendre l'être au prix de l'avoir....Bonjour Maxime.

Leloire Marie-Claude 21/06/2007 23:33

Vivre, c'est aussi bien dans le monde tout court et dans le monde des hommes et avec mes questions et avec mes silences ... le dosage restant affaire d'individu ...

Marc 22/06/2007 10:23

Le monde des hommes n'est pas à rejeter. Il ne doit simplement pas nous faire oublier qu'il en existe un autre (auquel nous donnerons plus ou moins d'importance, c'est entendu, mais idéalement pas en dessous d'un certain seuil). Amitiés.

juliette b. 21/06/2007 17:49

ce que tu écris est simple est beau.Le silence est à mon avis le meilleur refugeAmitiés

Marc 22/06/2007 10:18

Un refuge, oui, mais avec une grande terrasse.Merci pour ton appréciation et amitiés à toi.

cat 21/06/2007 11:48

Le silence oui mais un silence plein si je puis dire car il existe des silences vides qui ne sont en réalité qu'absence ... vivre tout simplement sans disséquer, répertorier, expliquer ... et aller comme le dit si bien Yog à l'essentiel ... sans questions et sans réponses ! merci Marc ... toujours aussi judicieuses tes fulgurances bien à toicat

Marc 22/06/2007 10:16

Merci Cat. Toujours un plaisir de te savoir là. Et bien là.

Yog 21/06/2007 11:37

J'aime beaucoup cette fulgurance. En effet, aller à l'essentiel. Le temps passe trop vite pour se laisser emprisonner.
Merci pour ces mots.

Amicalement,

Yog

Marc 22/06/2007 10:15

Les mirages sont si nombreux sur la route, Yog.Merci à toi. Amicalement, Marc