Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

allègement

S’en aller dans la nature avec couleurs, pinceaux, chevalet, voilà bien une étape proche de celle où nous pourrons rester indéfiniment devant un paysage à ne strictement rien faire d’autre qu’à nous y dissoudre. Et riches alors d’avoir été jusque là, nous en reviendrons sans chef-d’œuvre, soit, mais les mains libres à tout le moins.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
L
La nature n'est pas que bonne, elle peut être féroce, la beauté d'un tsunami n'en écarte pas les ravages,  l'orage qui foudroye la vache dans le pré n'a rien d'angélique, mais la nature est là, qui t'invite et qui t'aime, plonge toi dans son sein qu'elle t'ouvre toujours ...
Répondre
L
La nature n'est pas que bonne, elle peut être féroce, la beauté d'un tsunami n'en écarte pas les ravages,  l'orage qui foudroye la vache dans le pré n'a rien d'angélique, mais la nature est là, qui t'invite et qui t'aime, plonge toi dans son sein qu'elle t'ouvre toujours ...
Répondre
M
Même terrible, toujours belle...
A
Très juste, je fais cela avec un appareil photo. C'est une étape sur le chemin.
Répondre
M
Nos plus belles photos seraient celles que nous n'avons pas faites...
O
partir dans la baturen les mains vides, et revenir les yeux pleins d'images à rêver...
Répondre
M
Sa beauté est inoubliable...
C
C'est tellement bon, de s'asseoir quelque part dans la nature et de ne rien rien faire, de se sentir appartenir à un tout, en paix...
Répondre
M
L'extase...