Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

transposition

La différence qu’il y a entre un beau nuage et un nuage quelconque serait exactement celle qu’il y a entre l’attention et le regard distrait, entre le silence de la conscience et le chaos de la pensée.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

muttiFree 07/05/2007 09:43

Sur la barque de la Vie, secouée par les tempêtes de la raison ; mal avisée par des vagues d'émotions, par les vents de Psyché ballotée, trop souvent ce corps chancelle. Alors, mon âme, ma conscience, mon coeur, mon être, je t'appelle. Jamais tu n'es très loin, d'ailleurs je le sais bien, au creux de ce sein, au profond de mon coeur, patiemment, sereinement, tendrement, tu guettes ce corps et attens qu'il t'éveille. Sur les flots tumultueux dès lors, ô merveille, d'une main fraîche et ferme, tu me portes, tu me transportes et ton pied léger, comme l'aile douce d'une colombe se pose sur les flots soudain devenus lac, paisible. Au creux de cette radiance, comme au creux d'une épaule aimante, apaisée, amoureuse, adoucie, je parcours, je traverse, alors, tousles océans, tous les orages, et je marche, indéfiniment, tranquille et sage.
Grand mercis... pour vos "fulgurances"...MuttiFree
 

Marc 07/05/2007 12:10

Merci pour ce commentaire pour le moins imagé - et joliment. Comment faire pour vous rendre visite?

larma 04/05/2007 10:54

"... J'aime les nuages qui passent , là-bas, là-bas...Les merveilleux nuages"
;-)

Artno 03/05/2007 22:29

La différence vient que le premier est beau car on le regarde avec attention et le second quelconque car on le regard d'un air distrait

claude 03/05/2007 08:36

De la profondeur en sorte...
Dans tes comparaisons le juste milieu n'existe t il pas?
Ne faut il pas avoir connu le chaos pour éprouver la juste valeur du silence?
Ne faut il pas avoir reçu le regard distrait pour plonger dans le regard attentionné vers l'autre?
Ainsi y a til vraiment une différence ou un écoulement de l'un vers l'autre et inversement.
Merci Marc.
Je t'embrasse 

Marc 03/05/2007 10:38

Dans l'attention totale résiderait la perfection de la chose vue. A l'inverse, rien ne serait vraiment apprécié par un regard distrait. Une concentration naturelle apporterait bonheur et sagesse. Voilà ce que j'essayais de dire, Claude. Une apologie de l'intensité, en quelque sorte, qui s'accorde mal, je te l'accorde, avec la notion de milieu.Je t'embrasse, Marc