Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

propositions

4/5En altitude, au bord du fleuve sacré qui ne regarde que le ciel, ce dialogue entre un sage placide et son visiteur:Le second: Quelle est votre philosophie?Le premier: À « mon niveau »: Tout est bien. À « votre » niveau: Je dois me libérer du désir...

En savoir plus

propositions

3/5Le vouloir naît quand nous nous sentons en contradiction avec nous-mêmes et que nous souhaitons que cela change.Si nous nous acceptons tels que nous sommes, l’usage de la volonté n’est pas requis. Cette volonté, il n’y a alors pas lieu de la cultiver...

En savoir plus

propositions

2/5En méditation comme en tout, quand nous « essayons », nous ne sommes déjà plus en harmonie avec nous-mêmes.

En savoir plus

propositions

1/5En méditation aussi, dès que nous désirons quelque chose, nous créons une image et cette image n’est pas la Réalité. C’est ainsi que nous nous cantonnons dans le monde illusoire que l’Inde hindoue appelle maya. La Réalité n’est pas une image. La Réalité...

En savoir plus

maturité

Assertion: la pensée n’est jamais sacrée. Commentaire prudent: et si nous ne disions jamais « jamais »? Et si nous ne sacralisions aucune pensée, y compris celle que la pensée n’est jamais sacrée? Le sacré est l’impensable (zut, c’est une pensée). Le...

En savoir plus

synchronisme

Certaines écoles de méditation nous invitent à être présents, présents, présents.Pouvons-nous commander cette présence, pouvons-nous provoquer ce « je suis » ou bien ne faudrait-il pas plutôt nous voir (enfin) tels que nous sommes, en acceptant nos pensées,...

En savoir plus

discrimination

La méditation en tant que pratique serait une forme d’auto-hypnose.La méditation en tant qu’observation désintéressée serait une forme d’auto-psychanalyse.

En savoir plus

enquête

Permettez-moi de solliciter votre aide bienveillante pour répondre à ces deux questions surgies à l’heure de la douche, hier matin. Vous avez dix jours pour décider de vos couleurs et affûter (éventuellement) vos arguments. Les retardataires ne seront...

En savoir plus

abandon

Au fond, pour débrancher le mental, le mieux est peut-être de l’accepter tel qu’il est; de lui dire d’aller là où il veut, de faire ce qu’il veut - ou mieux encore: de ne rien lui dire du tout; bref, de ne pas résister.

En savoir plus

injonction

A l’heure bleue, assis en lotus dans l’encore épaisse pénombre, découvrir que la recherche de l’extatique silence est ce qui, à l’insu peut-être du méditant, le motive et que cette injonction le résume alors: « Ce mental? Débranche-le! Débranche-le! »...

En savoir plus