Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

hypothèse

Méditer n’est pas rêver. C’est quand, les yeux clos, on se rend compte de cela que l’on peut se dire que l’on médite. Et puis il suffit de continuer cette méditation qui n’est pas un rêve, pas non plus exactement un rêve dirigé - quoique ! -, pour saisir bientôt que ce que nous prenons d'ordinaire pour la réalité n’est jamais que notre invention. Voilà une façon bien terre à terre, pragmatique, hors de tout grand mot, de toute théorie qui nous embarque parfois loin de l’étincelle de départ, voilà une façon donc de comprendre le concept de Maya, l’Illusion fondamentale, dont l’Inde de toujours nous dit que c’est le voile qui recouvre la Réalité Ultime (Brahman) vers laquelle il faut tendre pour connaître le grand éveil.

Oh! cette mission ne sera (sans doute) jamais accomplie, la Réalité Ultime étant toujours un peu plus loin que jusqu’où nous irons (ce sera vite notre intuition, hors de tout défaitisme). Mais au moins pouvons-nous y tendre (avec une volonté indéfectible autant que sans illusion :  attitude merveilleusement paradoxale). C’est peut-être cela la véritable pratique spirituelle, le sadhana.

 

 

P. S. : Dans le billet du 17 décembre 2015 il était question du Titanic et de sublimité.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article