Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

confirmation

Je remonte de temps en temps au grenier où je pilotais des séances de dhyāna yoga jusqu’il y a peu. J’y médite toujours seul maintenant. Je trouve l’endroit merveilleux. J’allume un agarbathi auquel je fais faire trois tours autour de la statue de Shiva Nataraja, celle qu’avait consacrée Bagatji Rajpalji (Dieu ait son âme, j’ai appris, il y a peu, qu'il avait quitté on corps, comme on dit en Inde sacrée), mon instructeur le plus inspiré, je m’assieds en padmasana, redresse la colonne, détend le ventre et respire.

Et ce matin, je découvre ceci : ceux qui disent qu’il faut aller loin (et longtemps) pour aimer enfin le près, ceux qui estiment qu'il faut chercher la beauté partout avant de la trouver... partout,  ceux-là ont raison : tout est dans ce bercail où l’on revient après un long détour.

Et je note encore qu’en méditation, c’est un peu la même chose : on y cherche d’abord l’éveil (ou pour les plus modestes, un simple refuge), et le jour où l’on en revient, se rendant compte qu’on y arrivera jamais, on reprend son souffle et dans une profonde expiration (qui, dieu merci, n’est pas la dernière) on se dit enfin que tout est bien.

 

 

P. S. : Dans le billet du 30 août 2016 il était question d’implication.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article