Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

minimisation

Quand je retourne dans mon passé de voyageur en me plongeant dans mes archives photographiques j’ai l’impression que ce n’est pas moi qui ai photographié. Ce n’est pas moi qui étais tant d’années en Inde et en Turquie, qui suis monté en 20 minutes au sommet de Météores, puis l’année suivante, du Nemrut Dağ  pour la deuxième fois, non, ce n’était pas moi, c’est un autre ou plutôt ce sont d’autres dont je me demande ce qu’ils pensaient d’eux-mêmes, comment ils se voyaient.

Moi aujourd’hui, je suis une autre personne, et demain j’en serai une autre encore, et celle d’aujourd’hui me sera, non pas inconnue (car je sais que l’enveloppe sera restée, que ce sera « seulement » l’intérieur - la tête, le cœur, l’esprit - qui ne sera plus le même) mais étrangère.

Nous sommes des processus, pas des entités, rien n’est permanent, nous n’avons rien, même pas cette vie.

 

 

P. S. : Le billet du 1er mars 2018 s’intitulait prédilection.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article