Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

rejet

Nous sommes une espèce dotée d’une intelligence telle que nous pouvons comprendre qu’être de ce monde est une tragédie. Pour elle-même, pour l’environnement, pour la biodiversité, pour la planète Terre.

Une telle intelligence a bien entendu le pouvoir* de ne pas reproduire la souffrance qu’est la vie (une terrible vérité qu’elle est peut-être la seule à posséder). Elle est libre en fait de ne pas naître, de ne pas souffrir.

Qui dit que cette souffrance est son lot, qu’elle ne peut rien y faire, qu’il lui faut subir « son triste sort » ? L’homme est l’unique responsable de sa vie, entendez par là d’être là. Aucun dieu ne le maudit. S’il en est un, de dieu, il lui fait au contraire l’insigne don de pouvoir ne pas naître, mais l’homme n’en fait pas usage. Ce dédain, le voilà peut-être le toujours actuel péché originel.

 

 

* : C’est que ses longs bras, ses mains habiles lui permettent de se masturber lorsque l’instinct est trop fort, qu’elle peut réfréner ses envies, qu’elle peut interrompre le coït, qu’elle peut employer des moyens contraceptifs, etc.

P. S. : Dans le billet du 22 février 2021 il était question d’épuration.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article