Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

possibilité

Gurdjieff demandait de se rappeler constamment à soi-même* et Ramana Maharshi  de vivre avec la question, telle un mantra, de savoir qui l’on est**.

Présencialité et identité profonde: et si nous tenions là les clés de la démarche qui nous conduira un jour peut-être à nous cerner suffisamment pour n’être plus exclu de cet univers qui nous est largement hermétique ?

 

 

* : Ce qu'apparemment Cioran parvenait très bien à faire, trop bien même selon lui: "Point d'instant où je n'en revienne pas de me trouver précisément dans cet instant-là." (Aveux et Anathèmes, Arcades, Gallimard, p. 94)

** : Cette combinaison d’attitudes serait peut-être bien ce que Pantanjali entendait par partyahara, ainsi résumée par Rammurti S Mishra: l’énergie des sens déplacée et sublimée en énergie de conscience de soi qui sera elle-même déplacée et sublimée en super-conscience, elle-même déplacée et sublimée en parkriti (suprême nature), elle-même déplacée et sublimée en Purusa (Suprême Conscience).

P. S. : Dans le billet du 8 mars 2018 il est question d’un probable antidote.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article