Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

priorité

Il est certainement souhaitable de rechercher le bonheur. Mais le meilleur moyen pour y parvenir n’est pas du tout évident. Beaucoup disent qu’il faut d’abord penser à soi parce qu’ « on le vaut bien ». On trouve notamment dans cette catégorie les adeptes du new age et du plus récent feel good movement, deux courants bien dans notre triste époque où nombrilisme et repli sur soi sont devenus nos défenses favorites.

Rappelons toutefois avec cette pensée de Shantideva, que cette voie n’est pas du tout la plus appropriée pour atteindre le bonheur :

« L'origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d'autrui. L'origine de toute souffrance en ce monde est la quête de mon propre bonheur. »

Quoi qu’il en soit, le méditant sait lui que sa pratique n’a de sens que dans la mesure où il l’a dédie à l’ensemble du vivant auquel il souhaite la même paix de l’esprit que la sienne. Le bonheur du vivant (le méditant en fait partie) ne peut sans doute être atteint qu’au prix de cette paix trouvée dans le soucis pour l'autre que l'on faut passer en premier.

 

 

P.S. : Dans le billet du 18 octobre 2018 il était question d’analogies.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article