Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

analogie

Ne pas agir en fonction d’une peur, ne pas fuir mais suivre la voie que l’on croit juste. Celle-ci vous mènera où vous voulez aller, ou tout au moins à un bon port.

Ceux qui agissent par peur (de la pauvreté, du qu’en dira-t-on, etc.) n’arrivent à rien. Ils seront toujours plus sensibles à l’opinion que vous, et donc plus démunis car ils créeront leur propre malheur*, alors que vous, la nature vous aidera comme elle aide tout qui va dans son sens : il suffit de laisser aller les choses comme le préconisaient les taoïstes, ou de croire en ce merveilleux proverbe : le hasard (bien plus que la volonté) fait bien les choses.

Tout ceci s’applique à la vie mais aussi (moyennant quelques audacieux bonds) à la méditation. Hélas, seul l’adepte du silence pourra le vérifier, constatant par la même occasion que vie et méditation ne sont pas deux mondes différents.

 

 

 

*: “It is your resistance to the negative thought, whether you bring it to consciousness or not that makes it manifest in your life” (The Lazy Man's Guide to Enlightement, Thaddeus Golas, Bantam, pp. 44 & 45). Traduction:  C'est votre résistance à la pensée négative, que vous l'ameniez ou non à la conscience, qui la rend manifeste dans votre vie".

P.S.1:  Dans le billet du 9 décembre  2018 il était question de guérison.

P.S.2:  Ce blog n’a plus été alimenté depuis quelques temps parce que je me suis consacré à la confection d’un site de photographie que vous pouvez consulter ici: https://marcdelforge.org. Les billets seront plus réguliers dorénavant.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article