Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

immodesties

À regarder les oiseaux depuis mon balcon, je me disais qu’il y a autant de différence entre un moineau et une mouette qu’entre un homo sapiens sapiens et un autre mammifère (n’importe lequel).

Le moineau et la mouette se pensent sans doute très différents l’un de l’autre et chacun, d’une plus grande importance, spéciocentrisme* oblige. 

Et l’homme ? Tiens, l’homme aussi se met sur un piédestal**. Et pourtant ce serait bien que nous ayons cette sagesse de réaliser que cette hiérarchie d'espèce dans laquelle chacune s’octroie la plus haute position est parfaitement fallacieuse et que d’ailleurs nous sommes tous parfaitement égaux en cela que nous sommes logés à la même enseigne : tous des frères voués à la mort et enferrés sans en connaître la raison sur la même galère baptisée souffrance par les dieux mauvais.

 

 

 

 

* : Voir ce billet à propos de ce néologisme de mon cru: vanité.

** : Depuis lequel il écrase tout, mais c’est là un autre sujet.

P. S. : Dans le billet du 15 février 2010 il était question d’interrogations.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article