Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

comparaison

En salle de musculation, c’est lorsque l’on se fait (un peu) mal que la pratique est profitable. Quand on s’adonne au hatha yoga par contre, c’est l’inverse : quand la posture est bien prise (et ce n’est pas si simple) elle procure un ineffable plaisir. 

Il faut dire que les buts sont différents, même si, physiquement parlant, les deux activités peuvent s’avérer avantageusement complémentaires (pour gagner en force sans perdre en souplesse). 

Lorsque l’on s’entraîne en salle de fitness, on recherche le renforcement musculaire de ce corps dans lequel on veut être bien, voire dont on veut être fier. 

Pendant le hatha yoga, on veut aussi que le corps en profite, certes, mais afin qu’il se fasse oublier, si l’on peut dire : tout d’abord la santé globale que l’on (re)trouve avec ce travail doux préserve de bien des maux, le corps vous laissant de longues années en paix, mais surtout, sur le moment, lorsque la posture est parfaite, on se sent comme un pur esprit, respirant hors du lieu et du temps.

D’ailleurs (et c’est là une chose étrangement ignorée hors de l’Inde), le véritable but du hatha yoga est de préparer à l’assise en silence, ce moment privilégié où, là aussi, le corps doit se faire oublier.

 

 

 

 

P. S. : Dans le billet du 4 janvier 2016 il était question d’humour.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article