Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

définition

En marchant, présent au monde et à vous-même (vos pieds, votre souffle), vous vous videz l’esprit.

En enlaçant un arbre, immobile comme lui, à son écoute, vous communiez avec l’univers pulsant dans vos veines communes. Votre esprit se vide-t-il alors ? A réfléchir.

En s’asseyant en silence, c’est moins que vous vous vidiez l'esprit, que l’esprit se vide de lui-même. Vous n’êtes plus celui qui, parce qu’il a un interlocuteur, le sol, l’arbre, est présent à lui-même et au monde, interagissant nécessairement (le sol) ou de facto ( l’arbre) avec lui.

En vous asseyant en silence, vous pouvez vous oublier. Quoi de plus simple et de meilleur que d’être au monde sans se voir en lui ? C’est ce qu’on pourrait appeler se vider de soi ; ou méditer.

 

 

 

 

P.S. : Dans le billet du 18 août 2015 il était de question de positionnement quant à savoir si dieu existe.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article