Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

illumination

Il s’agirait en réalité pour chacun de s’arrêter, de cesser de marcher, de cesser de vouloir, de stopper l’insatisfaction, d’être dans le présent, donc dans le bonheur. Le bonheur, ce sentiment loin d’être l’apanage du vivant, tant celui-ci n’a de cesse d’aller de l’avant pour fuir l’intensité de cet instant présent qu’il croit, à tort, ne pas pouvoir supporter.

Regardez les oiseaux, des poissons, les mammifères : comme les humains, ils ne sont jamais à l’arrêt, ils vont toujours quelque part (mais ne savent où, la plupart du temps).

Lewis Thompson, qui vécut longtemps en Inde contemplative et y mourut même, écrivit un jour le plus ésotérique des aphorismes : ”Suddenly, in the forest, all paths were the same and I ceased to walk. It was then that He appeared”.*

On ne peut qu’être bouleversé par un tel aveu qui peut suffire à nous faire cesser de marcher, nous aussi. Bien sûr, il s’agit là d’un état mental et non d’un état physique (une immobilisation du corps, j’entends) : Thompson pouvait très bien voyager encore dans ce fascinant pays où il avait à jamais « cessé de marcher » .

Comme cet être hors du commun (et dont la lecture des "journaux" est un must), nous pouvons tous être immobiles tout en promenant notre carcasse sur les routes du monde, bien où l’on est, partout. Nous voyageons alors pour le plaisir, par curiosité, par soif de rencontres et de beautés, avec dans nos bagages ce bonheur qui ne nous quitte plus : nos racines sont là où nous avons nos pieds. 

 

 

 

 

*: Dans Mirror to the Light, p. 56, Coventure, 1984. Traduction : “Soudain, dans la forêt, tous les chemins se confondirent et je cessai de marcher. C’est alors qu’Il apparut. »

P.S. : Dans le billet du 6 juin 2008 il était question de tangence de l’incarné et de l’esprit, ce dont parle Thompson sans doute quand il se voit à croisée de ces chemins qui se brouillent.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article