Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

leçons

Tout nous paraît si obscur. Si on parvenait à considérer chaque observation que l’on fait comme une leçon, comme la manifestation de facto dans l’infiniment petit de ce qui peut se concevoir et qui existe peut-être dans l’infiniment grand, ne serait-on pas plus sage, plus philosophe, plus proche d’une vision juste, réelle, vertigineuse et salutaire du petit monde dans lequel notre conscience nous promène ? 

J’y pense ce matin, en écoutant les merles du jardin qui me rappellent celui au regard perçant qui me dévisageait de biais dans cette volière du bout du monde (à Wanganui, NZ, sur la gauche en revenant du magnifique jardin botanique Bason, vers la ville, juste après le panneau jaune avec trois canards). Je me rappelle que ce merle me disait quelque chose (j’y repense souvent) de l’infiniment petit, de l’infiniment grand et de ce qui les relie. Il me disait aussi que tout voir avec le regard pétrifié que je lui ai rendu  

leçons

serait une bonne chose pour envisager le monde dans la perspective qu’il convient, et donc le comprendre.

 

 

 

 

P.S. : Dans le billet du 29 mai 2017 il était question d’une nuance importante.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article