Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

équilibre

Mettez l’avant-bras en oblique, le coude sur la table et dites-vous : maintenant je ne fais plus rien, je ne souhaite pas qu’il reste ainsi. Il y a de fortes chances pour qu’il ne bouge pas, qu’il reste ainsi jusqu’à ce que, étonné, vous lui donniez l’ordre de se déposer sur la table. 

Il y a ainsi - vous le constatez avec ce petit exercice - une différence entre donner un ordre de ne pas et ne pas donner l’ordre de. Dans le premier cas, vous êtes là, dans le second, vous n’y êtes plus. Difficile de ne plus être et encore plus difficile de ne pas être ! Le lâcher-prise* est une décision, pas un état. 

La méditation, elle, est un état. Elle commence quand le méditant a disparu; c’est pour cela que sa colonne vertébrale, parfaitement érigée au préalable, ne demande alors plus aucun effort pour se maintenir dans une verticalité mystique.

 

 

 

 

* : Le lâcher-prise est un mot fort à la mode et une technique qu’enseignent tant de charlatans du bien-être dans ce monde où ils ne peuvent que champignonner. 

P.S. :  Dans le billet du 29 mai 2015 il était question de définitions.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article