Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

évidences

Quelle différence entre celui qui a connu une expérience spirituelle et un autre, moins heureux ?

Essentiellement (littéralement au niveau de l’essence), sans doute aucune, car selon les traditions orientales nous serions tous « éveillés », même sans le savoir.

Mais pratiquement, j’hasarderai deux caractéristiques quasi exclusives du premier :

Pour lui il est clair (et aisé de concevoir) que sans la conscience du monde, pas de monde, le second réfléchissant la première.

Et il lui paraît aussi évident que tous les êtres vivants sont d’immense importance (toute vie étant un miracle) et d’égale valeur. Je m’explique à ce sujet :

Pour lui, le réfugié (un sujet d’actualité) devrait avoir les mêmes droits que l’établi - duquel il ne se distingue en rien, les frontières n’ayant pas de justification - : ceux de vivre où il l’entend, d’y « gagner sa vie », d’y aimer et de s’y reproduire. Quant aux autres laissés-pour-compte, ils devraient aussi, pense-t-il, avoir droit au même bien-être et au même bonheur que nous tous. Et que cette égalité de droits devrait même s’étendre à tous les êtres, animaux compris donc, il le pense aussi : aucun de ceux-ci ne devrait être considéré comme négligeable - et donc mangeable, même pas le lapin que d'autres que lui décréteraient nuisible parce qu’il grignote leurs trois salades.

Pour le reste, celui pour lequel se sont ouvertes les portes de la transcendance semble n’avoir aucune conviction, se méfiant plus que quiconque de toute certitude.

 

 

 

 

P. S. : Dans le billet du 30 janvier 2014 il était question d’exceptions (1/2 et 2/2). Cliquez pour les lire ou relire.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article