Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

indicibilité

Silence physique, silence mental. Même s’ils sont tous deux assourdissants, le premier est dense et le second, tout le contraire : éthéré, impalpable, inconsistant, immatériel, d’une légèreté extrême. On cherche le bon mot pour le décrire et c’est bien difficile, ne l’ayant jamais entendu. Comment dire le rien qu’il incarne ?

 

 

 

 

P.S. : Dans le billet du 20 septembre 2007 il était question de fixations.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article