Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

authenticité

« Laisse-moi revenir à moi, remettre mon esprit dans mon corps ! », supplie-t-on parfois au réveil.

Certes, dans le langage commun revenir à soi veut dire reprendre conscience du monde et de soi.

Mais le méditant, comment appréhende-t-il cette expression apparemment triviale ? Revient-il à lui quand il « entre » en méditation ou quand il en sort ? Qu’est le soi pour lui ? Quand y est-il revenu, à ce soi ? Est-il plus dans le réel quand, comme l’homme de la rue*, les pensées le divertissent (divertire voulant dire « détourner de »… soi) et le captivent ou quand il les écoute, les maîtrise, voire les supplante par le silence pour (peut-être) être enfin lui?

Qu’est le soi ? Hors les théories toutes faites, voilà une excellente question à se poser en tous temps mais de façon idéale quand on « entre » en méditation et quand en sort (on est alors le mieux à même de comparer), en laissant entre ces deux moments le temps faire son œuvre et pourquoi pas, la réponse surgir du silence.

 

 

 

 

*: Au sens non élitiste que lui donne Roberto Assagioli: « But the “man in the street” and even many well-educated people[]; they drift on the surface of the “mind-stream” and identify themselves with its successive waves, with the changing contents of their consciousness. »

Robert Assagioli, Psychosynthesis, Turnstone press,1984, p.18

P.S. : Dans le billet du 25 juillet 2016 il était question d’ataraxie.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article