Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

suggestion

Lors de la visite d’un dangereux clown américain à Bruxelles il y a un petit mois, on nous a rappelé qu’en cas d’agression, la devise de l’OTAN est pour ses membres : « Un pour tous, tous pour un ».

Prenons un peu de hauteur pour déplorer que ce ne soit pas la devise de tous les hommes en toutes circonstances, des hommes qui vivraient en paix dans un monde sans frontières.

Mais l’amoureux de la sagesse, lui, ne serait pas encore satisfait. En effet, qu’est l’un pour lui ? N’est-il pas le tout, et le tout n’est-il pas lui-même ? Ce qui lui permettrait de souhaiter que la devise de l’homme, aux antipodes sans doute de celle du demeuré évoqué plus haut, soit « l’un est tous, tous sont l’un » ou, plus fort encore, plus transcendant, « l’un est (le)* tout, tout est (l’) un ».

Et d’autres variantes sont encore possibles, qu’il serait sans doute utile de rechercher. Quelques suggestions : « l’un (est) dans (le) tout, le tout (est) dans (l’) un ». Puis on remplacerait « dans » par « pour », puis par « avec », etc., et l’on aurait là, après avoir fait le tour de la question, une nouvelle philosophie dont on verrait sans doute qu’elle rejoint – nihil nove sub sole - celle de l’advaïta vedanta, la vision (darshan) hindoue de la non-dualité.

Quelle meilleure initiative que de tenter d’appliquer au triste monde dans lequel nous sommes englués aujourd’hui, cette vision d’une grande élévation d’Adi Sankarâchârya ? Quel meilleur moyen pour redonner aux hommes un espoir et au temps un avenir ?

 

 

 

 

* : Toutes les parenthèses dans ce billet représentent les options possibles. Le texte est à lire avec et sans elles. Juste pour voir.

P.S. : Dans le billet du 22 juin 2008 il était question d’une habitude que j’avais prise en Inde.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article