Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

voyage

Ce monde à la dérive pourrait être bien mieux observé en prenant de la hauteur, mais hormis lorsque nous faisons silence, cette hauteur nous fait le plus souvent défaut. Pour le comprendre et pour nous comprendre, nous n’avons d’autre recours que dans la distance (aller loin d’ici) ou dans le temps (visiter des sociétés tribales ou dépassées).

Ce déplacement vers la périphérie du monde, cette distanciation, n’est-ce pas l’autre excellente façon de vivre ?

 

 

 

 

P.S. : Dans le billet du 14 novembre 2012 il était question d’une concise concession.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
P
De la hauteur et de la distance ...c'est vrai au sens propre depuis hier.<br /> Au plaisir de te lire bientôt?<br /> Patricia L
Répondre
M
Dans quelques mois. Et le plaisir sera pour moi aussi.