Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

méfiance

Parce qu’il côtoie sans cesse ses propres conditionnements, le méditant régulier sait mieux que quiconque à quel point l’intoxication de l’esprit est préjudiciable à sa libération.

Dès lors il ne peut que condamner toute idéologie (pensons surtout à tous ces orgueilleux monothéismes, plus paranoïaques les uns que les autres) suffisamment peu stricte dans ses valeurs pour qu’une interprétation de celle-ci puisse tolérer, excuser, encourager même toute manifestation de violence, qu’elle soit psychique (conditionnement et donc viol des cerveaux) ou physique, afin de plaire à son dieu unique autant qu’impitoyable.

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 25 octobre2012 il était question d’évocations de bonheurs indiens.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article