Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

originalité

La méditation étant une œuvre originale, un apprentissage trop poussé ne saurait que lui nuire.

Bien sûr, un peintre débutant peut apprendre ce qu’est une toile, ce que sont les couleurs et les techniques de peinture, mais qui aurait pu apprendre quoi que ce soit à Picasso sans tuer son génie, sans violer sa conscience, sans le priver de son message et nuire à son œuvre?

Le b.a.-ba de la peinture est à l’œuvre ce que le hatha yoga est à la méditation. Le b.a.-ba ne doit pas aller trop loin et empiéter sur l’œuvre. Il doit s’arrêter avant, bien avant que ne commence ce qui ne supporte pas le moindre viol. Tout méditant authentique est tel un peintre que l’on n’a pas castré. Un autodidacte essentiellement.

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 28 août 2014 il était question d’un étonnement.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article