Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

transcendances

L’Europe s’oublie dans le football pour oublier les crises, l’été pourri, la nature que l’on assassine, la planète qui se rebiffe et nous éjecte peu à peu et, last but not least, le cancer des religions (les bouddhistes au Myanmar, les chrétiens évangélistes tous derrière Trump, les nationalistes hindous, sans oublier ceux qui nous ont tué la liberté d’expression, plus quelques poseurs de bombes). Le football, où l’on redécouvre l’esprit. L’esprit de corps plus exactement, évoqué en français dans le texte par Rob Hughes dans l’INYT d'hier, louant celui des Gallois chantant « le Pays de Mes Ancêtres » d’une seule voix, et contrastant avec « l’individualisme fragmenté » des Belges qui aurait voué ceux-ci à la défaite.

Ainsi, comme en relaxation yoguique et en sophrologie (ne parlons pas des psychotechniques de Schultz et de Jacobson, bien moins inspirées en ce domaine), l’ensemble bien compris que constitue le corps (l’annamaya kosha plus le manomaya kosha en yoga, le schéma corporel en sophrologie, pour faire bref) est supérieur à la somme de ses parties; le corps détendu, c’est plus que chacun de ses muscles relâchés ajoutés les uns aux autres, tout comme une bonne équipe de football, c’est plus que 12 individualités [11 joueurs plus un meneur éloquent et entraînant (ce qui est bien plus qu’un entraîneur, dit en passant)].
Tout ceci nous amène à ces propos enfin dans le ton de ce blog (où, on le sait, le hatha yoga à l’occidentale et le football ne sont pas des plus prisés): Méditant, il arrive de toucher au vide de l’esprit. Et au-delà, au-delà de toute pensée, de toucher à ce que avec fatuité on serait tenté d’appeler « dieu »: ce qui transcende, ce qui est plus que l’ensemble de tout ce qui est (imaginable et inimaginable).

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 6 juillet 2008 il était question d’une clarification essentielle.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article