Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

inquiétude

La menace ne nous concerne pas vraiment, nous les sexagénaires heureux d’avoir vécu et par chance encore heureux de vivre, de bien vivre même, et pour un temps, un long et heureux temps peut-être. Pourtant nous sommes parfois, dans un élan d’empathie, terrifiés par ce qui attend ce que l’on appelle « les générations futures ».

Leur restera-t-il des nuits de juillet aussi délicieuses que celle-ci? Un ciel d’après orage, une température idéale, quelques avions dans le ciel mais pas trop, un silence total (le dernier merle s’est tu il y a une heure et plus une seule hirondelle ne traverse le ciel)?

Certes, se concentrer sur l’instant (d’autant plus qu’il n’y a que lui, en Réalité) suffit à l’extase. Mais revenir un moment dans le monde « d’aujourd’hui », celui qui nous entoure - Que dis-je? Qui nous ceinture - ne peut que nous terrifier, nous qui savons, ou qui croyons savoir.

Ou alors avons-nous tort? Tout va-t-il bien? La surpopulation humaine et ses méfaits, la course de chaque humain pour sa survie, le stress, la pollution, le cancer de la pensée superstitieuse qui récidive, le viol environnemental, la destruction du vivant et des ressources planétaires, le climat que l’on réchauffe*, etc, toutes ces préoccupations pour le monde tel qu’il dérive semble-t-il, ne seraient-elles rien d’autre que ce que nous avons inconsciemment inventé pour nous consoler de partir bientôt alors que d’autres vont nous survivre?

Bonne question. Sortir de la quiétude et du bonheur de vivre ces nuits encore parfaites. Réfléchir à tout cela.

 

 

 

 

*: C’est là une entourloupette sémantique de dire que le climat se réchauffe: c’est nous qui le réchauffons. Relire à ce sujet ce billet: inquiétudes.

P.S.: Dans le billet du 18 juillet 2009 il était question d’une importante précision.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article