Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

perfection

Un moine qui disait que c’était pour éloigner les tigres qu’il déposait des offrandes chaque matin aux quatre coins de son temple s’entendit répondre que de toute façon, il n’y avait pas de tigre dans la région.

À quoi il rétorqua: « Eh bien vous voyez, ça marche ! »

L’efficacité de la méditation est tout aussi indémontrable que celle des offrandes de ce moine.

Soit parce que la question n’a pas de sens, soit parce qu’il n’est pas nécessaire qu’elle soit efficace, cette méditation, pour être justifiée (ce qui ne veut pas dire pour être utile), soit parce qu’elle révèle (au méditant d’abord) l’inutilité même du concept d’efficacité - pour peu que l’on comprenne la perfection du monde et le fait qu’il n’y a rien à y changer d’une part, et de l’autre, la perfection de soi et le fait qu’il n’y a rien à attendre car il n’y a rien à atteindre.

Mais tout cela est du verbiage pour d’aucuns. On les comprend. Revenons donc à notre moine et à ces tigres qu’il n’a jamais vus. Pas plus que l’efficacité de ses offrandes pour les éloigner, celle de la méditation n’est démontrable. Soit. Est-ce pour cela qu’il faut la négliger? Demandez ce qu’en pensent ceux qui en font usage.

 

 

 

 

P.S.: Le billet du 2 avril 2008 fut très concis: exclusivité.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article