Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

patience

« Nous devons regarder longtemps avant de pouvoir voir », disait H. D. Thoreau. De la même façon, on pourrait dire que nous devons écouter longtemps avant de pouvoir entendre.

En voyage par exemple, laisser parler l’autre, beaucoup l’écouter avant de l’entendre enfin, lui et sa vie-souffrance semblable à la nôtre parce que nous traversons les mêmes épreuves, éprouvons les mêmes sentiments, ce qui nous rassemble quelle que soit notre culture; entendre aussi ce qu’il a à nous dire sur le monde, son pourquoi et son sens (les Orientaux par exemple ont beaucoup plus à nous dire à ce sujet que nos philosophes).

Et en méditation (dhyana), laisser parler son mental, beaucoup l’écouter avant de l’entendre enfin; et attendre qu’il se lasse ou qu’il épuise ce qu’il a à dire pour nous laisser alors avec le silence de l’esprit (samadhi) ou, éventuellement quelques pensées, quelques questions pourquoi pas existentielles sur lesquelles nous pourrons nous focaliser sans aucune distraction, sans aucune pensée parasite, naturellement concentrés (dharana).

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 3 avril 2014 il était question d’élévation.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article