Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

lancinance

Dans un ouvrage déjà ancien mais lu à l’époque avec passion, intitulé Einstein et l’univers, Lincoln Barnett disait que « si rien n’a d’existence que ce qui est perçu, le monde devrait se dissoudre dans une anarchie de perceptions individuelles* ».

Cette phrase m’a poursuivi toute ma vie. Je n’ai cessé de la prononcer comme une sorte de mantra philosophique et de me demander ceci: Et si cette anarchie des perceptions individuelles était quand même ce qui définit le monde et à quoi il se résume?

Et s’il n’y avait que cette cacophonie de coïncidences innombrables proclamant que le monde est celui que ces perceptions individuelles voient, définissant ainsi l’illusion (maya) des hindous, derrière laquelle se cacherait l’Ultime Réalité (Brahman) que recherche le méditant et que, modeste, il pense ne jamais trouver?

 

 

 

 

*: Je propose ici un passage élargi (mais en anglais) afin de pouvoir considérer ces mots vertigineusement déstabilisants dans leur contexte : « Realization that our whole knowledge of the universe is simply a residue of impressions clouded by our imperfect senses makes the quest for reality seem hopeless. If nothing has existence save in its being perceived, the world should dissolve into an anarchy of individual perceptions. But, a curious order runs through our perceptions, as if indeed there might—be an underlayer of objective reality which our senses translate. Although no man can ever know whether his sensation of red or of Middle C is the same as another man's, it is nevertheless possible to act on the assumption that everyone sees colors and hears tones more or less alike. »

Tout le texte est disponible ici (chapitre 2) :

http://www.philosophymagazine.com/others/MO_Barnett_Einstein.html

P.S.: Dans le billet du 13 avril 2015 il était question de la barbarie religieuse, toujours d’actualité et même de plus en plus, hélas: urgence.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article