Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

cauchemar

Que penser de ces années noires qui s’annoncent? Que penser de ces gens qui préparent leurs bombes et qui ont déjà signé l’arrêt de mort de certains d’entre nous?

Et que devraient-elles penser, leurs futures victimes déjà condamnées, déjà en sursis, déjà programmées pour l’anéantissement? Devraient-elles leur pardonner à l’avance pour leur mort? Devraient-elles se consoler en imaginant pour ceux qui vont les tuer - et parfois se tuer - un enfer, alors qu’elles rejoindraient heureusement le simple vide? Un enfer par exemple peuplé de vierges en nombre que ces barbares seraient condamnés à épuiser pour l’éternité?

Quelles étranges questions que celles que nous devons nous poser de nos jours! Quelles ignobles envies que celles que nous nous devons d'étouffer en nous! 

Certes, certains d’entre nous savent depuis longtemps que les religions, ces impostures, sont des freins à l’amour, à la tolérance, à l’intelligence et à la transcendance. Mais qui aurait pu penser qu’elles allaient (le retour de religieux se constate partout, attention à ne pas trop se focaliser sur un seul acteur) revenir en force et donner une tonalité plus sombre encore à nos derniers siècles de prédateurs sur cette si belle planète que nous avons salopée de toutes les façons et dont nous n’avons pas vu qu’elle nous était offerte, non pas pour qu’on la soumette (comme le prétend le premier chapitre de la bible, intitulé la genèse) mais pour qu’elle nous serve de tremplin vers la transcendance?

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 6 avril 2007 il était question d’une bien étrange fulgurance que je ne peux que conseiller de relire: forfait.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article