Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

ajout

Hormis la demi-heure de grand bonheur pendant laquelle on s’active en préparant les bagages (ne pas négliger le choix des livres que l’on emportera et le carnet à spirales où fixer les fulgurances) avant un voyage, les moments du quotidien sont, il est vrai, fort mornes.

Bien sûr il y a les psychotropes pour réveiller le bonheur. Frank Sinatra ne disait-il pas, en évoquant le plus consommé d’entre eux : « J’ai de la peine pour les gens sobres. Ils ne se sentiront jamais mieux qu’au réveil. »?

Le méditant a, lui, une vision moins restreinte des choses. A ces plaisirs évoqués plus haut il peut en ajouter d’autres: la préparation de son assise en silence par le hatha yoga (yama, niyama, kriya, asana, pranayama, pratyahara, dharana), l’assise en elle-même (dhyana) et, last but not least, ce merveilleux silence.

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 29 avril 2013 il était question d’une curiosité bienvenue.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article