Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

pléthore

On pourrait s’interroger sur le besoin irrépressible qu’ont les gens de garnir d’objets* des appuis de fenêtre qui s’accommoderaient très bien de leur nudité. Comme le méditant s’accommode très bien (au point de se féliciter de ce nettoyage) de son esprit vidé de toute pensée.

 

 

 

 

*: Constatation que l’on peut évidemment imputer à la manie du toujours plus actuelle: toujours plus de travail, d’argent, de plaisirs, de loisirs, bref, d’avoirs. Et nos cerveaux, nos vies? Ils sont chez la plupart comme des appuis de fenêtre sur lesquels il n’y a plus de place pour… (Méditants, je ne ferai pas l’injure de le préciser pour vous.)

P.S.: Dans le billet du 4 mars 2015 il était question d’extase.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article