Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

intensité

Beaucoup inventent une continuation de cette vie après la mort, par peur certes, mais aussi et surtout parce qu’ils ne s’autorisent pas de se penser non-existant, cette évocation-là demandant de la pénétration, ce savant mélange d’imagination, de lucidité et de courage.

C’est qu’oser se projeter dans l’inexistence et sortir des sédatifs vendus par les boutiquiers (les commerciaux, dit-on aujourd’hui) de la vie éternelle ou de la réincarnation libèrent la vie et la colorent drastiquement. Celle-ci devient plus intense, plus belle ou plus tragique (ce qui veut peut-être dire la même chose). On en mesure mieux la rareté et donc le caractère précieux.

 

D’autre part, croire en la réincarnation ou en la vie éternelle, paradoxalement, vous fait vivre cette « vie-ci » dans l’angoisse: vous pensez que cela vous rassure de vous croire immortel, mais en réalité cela vous stresse jusqu'au vertige: vivre éternellement (même dans la félicité d’un paradis que vous auriez mérité), quel cauchemar! Ne jamais connaître le soulagement de la mort, de n’être plus tenu par rien ni à rien, quelle tragédie!

Non, le seul être humain heureux de vivre, c’est sans doute celui qui sait qu’il vit quelque chose de rare et d'éphémère. Il pense qu’après, il connaîtra la paix de la mort, qui pour lui est le pur néant. Et accessoirement, il met les gaz pour au moins profiter de cette existence dont il voit bien l’inestimable valeur (même s’il a parfois l’impression que c’est là une blague qu’on lui a faite) et pour la vivre intensément*, respiration après respiration, laissant à d’autres le soin de se consoler de peu et mal vivre pour, pensent-ils, se rattraper « plus tard ».

 

 

 

 

*: Comme les animaux en somme; pour eux aussi, leur vie leur semble est la seule qu’ils auront à vivre. Voyez comme ils en profitent sans s’épargner!

P.S.: Dans le billet du 21 mars 2012 il était question d’une métaphore.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article