Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

erreurs

Il est plus judicieux de prévenir que de guérir, on le voit encore ces temps-ci, aussi bien avec cette guerre au Moyen-Orient dont rien n’avait été fait pour la tuer dans l’œuf, que, bien plus suicidaire encore, avec ce réchauffement climatique que tout le monde avait pourtant vu venir.

Pour parer à l’urgence quand on a laissé pourrir un problème, on n’a plus le choix alors qu’entre la peste et le choléra: le dictateur et la religion ici, le nucléaire civil et cuire à petits feux là.

Mais ce n’est pas que ces temps derniers que le souci de prévention nous aurait épargné pas mal de déboires. Prenez le cas du monde stressé où nous vivons désormais. Hormis les méditants, qui s’est jamais préoccupé de le refuser par la décroissance et de le contrer en choisissant la paix plutôt que la mêlée, le silence plutôt que le raffut, l’être plutôt que l’avoir?

 

 

 

 

P.S.1: Changement de présentation du blog, ce jour. J’espère que vous vous y retrouverez vite. Notez surtout qu’en cliquant sur la loupe en haut à droite, vous avez accès à un puissant moteur de recherche vous permettant de trouver tous les billets dans lesquels se trouve le ou les mots que vous aurez tapés.

P.S. 2: Dans le billet du 9 mars 2015 il était question de prémonition.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 1

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article