Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

absoluité

La vérité qui transcende toutes les autres est peut-être celle qui n’est pas dite, non pas parce qu’elle est tue, mais parce qu’elle est perçue comme inexistante (et non pas "sue inexistante", ce qui serait péremptoire) ailleurs que dans le silence qu’est l’absence de pensées. Il s’agit là d’un état de l’esprit bien connu de l’Orient (et sur lequel il a étrangement tant dit*) et que l’Occident ignore largement**, stoppé qu’il trop souvent aux portes du vide.

 

 

 

 

*: Ce qui n’est peut-être pas un bien: parler d’une chose la rend désirable et, en l’occurrence (elle qui est l’absence de désir), précisément parce qu’elle est désirable, hors d’atteinte.

**: A quelques exceptions près sans doute: Hildegarde Von Bingen et ses visions d’après silence, Maître Eckhart et son fond sans fond, quelques sufis, etc…

P.S.: Dans le billet du 28 mars 2011 il était question d’un pressentiment.

Représentation d’Hildegarde von Bingen, musée de Bingen am Rhein

Représentation d’Hildegarde von Bingen, musée de Bingen am Rhein

Une musique si paisible...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article